Dans le cadre du Ségur de la Santé, le ministère des Solidarités et de la Santé lance une consultation des professionnels de la santé en ligne.

reunion.Comme annoncé le 25 mai dernier lors du lancement du Ségur de la santé par Édouard Philippe, Premier ministre, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, le ministère des Solidarités et de la Santé ouvre une consultation en ligne à destination des professionnels. Celle-ci s’adresse aux soignants ainsi qu’à tous les personnels des établissements sanitaires et médico-sociaux, et aux professionnels exerçants en médecine de ville.  Ce questionnaire ainsi que les résultats des travaux du Comité Ségur national et des concertations dans les territoires, serviront à bâtir les fondations d’un système de santé encore plus moderne, plus résilient, plus innovant, plus souple et plus à l’écoute de ses professionnels, des usagers et des territoires.

Ci-dessous le TEXTE du CNOMK, par sa présidente Pascale MATHIEU :

« Nombre d’entre vous nous ont fait part de leur frustration ou de leur déception du traitement réservé aux kinésithérapeutes ces derniers mois, à l’issue du Grand débat comme lors de la crise que nous traversons. Que ce soit dans les décisions des pouvoirs publics ou dans les médias, notre rôle n’est pas suffisamment valorisé et la profession manque encore de soutien.

Aujourd’hui, le ministère des Solidarités et de la Santé lance une grande consultation des professionnels de santé dans le cadre du Ségur. Si cela peut vous sembler être « une consultation de plus », nos échanges et rencontres avec des représentants du Gouvernement et de l’Élysée nous ont confirmé que c’est uniquement par ce biais que nous aurons des chances d’être entendus.

Aussi, je vous invite à répondre en nombre à ce questionnaire en ligne, en exprimant vos témoignages, vos souhaits et vos idées pour la kinésithérapie de demain. Nous avons besoin de cette participation massive des kinésithérapeutes pour faire entendre notre voix à cette occasion.

En 2019, nous vous avions consultés dans le cadre du Grand Débat National, au cours duquel vous nous aviez fait part de votre vision pour la kinésithérapie de demain. Vous retrouverez sur ce lien les résultats de ce travail : en téléchargement, la synthèse et les points-clés à retenir. Ci-dessous, les idées fortes qui en étaient ressorties et qui peuvent être promues dans le cadre de cette nouvelle consultation. Nous les avons classées selon les thèmes du Ségur. »

Pascale Mathieu, présidente du Conseil National de l’Ordre

JE RÉPONDS À LA CONSULTATION

 

Pilier n°1 : Transformer les métiers et revaloriser ceux qui soignent ;

  • Supprimer la différenciation entre professions médicales et auxiliaires médicaux
  • Études à prix universitaire
  • Reconnaître le niveau master des diplômés
  • Augmenter les salaires
  • Donner des possibilités d’évolution de carrière
  • Valoriser le tutorat des stagiaires

Pilier n°2 : Définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service des soins ;

  • Revoir la nomenclature,
  • Revaloriser les tarifications des actes
  • Corréler le temps passé avec le patient et la tarification de l’acte
  • Autoriser les dépassements d’honoraires

Pilier n°3 : Simplifier radicalement les organisations et le quotidien des équipes ;

  • Permettre l’accès direct
  • Pérenniser et renforcer la possibilité de télésoin
  • Donner de nouvelles possibilités de prescription
  • Permettre les pratiques avancées
  • Alléger les tâches administratives

Pilier n°4 : Fédérer les acteurs de la santé dans les territoires au service des usagers ;

  • Revaloriser les soins à domicile
  • Valoriser l’interprofessionnalité