images-gratuites-libres-de-droits-sans-droits-d-auteur-36Nos patients « respi chroniques » en période de déconfinement méritent un attention très particulière, vu leur fragilité, et la comorbidité qu’ils présentent face au Covid-19 : il convient d’adapter la levée du confinement, sans pour autant restreindre leur accès aux soins dont ils ont besoin.

images-gratuites-libres-de-droits-sans-droits-d-auteur-36En cas de nécessité, le MK devra intervenir, sans méconnaitre les risques potentiels, et en assurant aussi son rôle de  « guetteur » face à une exacerbation suspecte des dyspnées ou de la toux  dans un contexte fébrile. Il saura aussi participer au  maintien du sevrage tabagique,  d’une activité physique minimale, d’une alimentation équilibrée, savoir gérer le stress du patient, et surveiller l’état général ( TA, saturations, etc.).

Le rôle essentiel du MK est rappelé dans les « Réponses rapides de la HAS pour la prise en charge ambulatoire des patients atteints de maladies respiratoires chroniques sévères » que vous retrouverez ci-dessous.

Le CNO publie un article ici : http://www.ordremk.fr/actualites/kines/prise-en-charge-ambulatoire-des-patients-atteints-de-maladies-respiratoires-chroniques-severes/