Le 15 octobre, la DGS a émis un message sous la forme « DGS-URGENT 2020-48 » dont vous trouverez copie téléchargeable ci-dessous : stratégie d’adaptation de l’offre de soins à la reprise épidémique  et qui s’adresse entre autres aux masseurs-kinésithérapeutes.

La lecture de ce message est claire :

« le système de santé doit être totalement mobilisé afin de pouvoir prendre en charge les patients COVID+ et assurer la qualité et la sécurité des soins pour les autres patients.   Cette nécessaire évolution doit engager l’ensemble des acteurs tant au niveau régional que national »

Pour nous kinésithérapeutes, cela signifie d’assurer la qualité et la sécurité des soins pour tous les patients, COVID + ou autres : nos patients en EHPAD par exemple devront continuer à recevoir nos soins.15920789-3d-homme-blanc-âgé-personnes-marchant-avec-une-canne-fond-blanc-isolé-image-3d

Quelques exemples malheureux sur le département ont conduit le CDO a intervenir (personnellement) et en mobilisant l’ARS-DT03, face à des directions méconnaissant nos compétences en termes d’hygiène, de sécurisation et de vigilance.

« l’enjeu est donc, dans de nombreuses régions, d’organiser simultanément, et pour les patients Covid et pour les patients non-Covid, la filière médecine en lien étroit avec la ville, l’HAD et les EHPAD d’une part et la filière de prise en charge de soins critiques, médecine et SSR d’autre part. »

« En tant que professionnels de ville, vous serez engagés à : 

  1. Assurer la prise en charge en ville des patients Covid et des sujets contacts, ne nécessitant pas une prise en charge hospitalière ;
  2. Assurer l’amont et l’aval des hospitalisations conventionnelles, pour les retours des patients Covid à leur domicile, mais également pour les sorties précoces des patients hospitalisés non Covid ;

par le biais d’une instance de régulation territoriale partagée et commune sous l’égide de l’ARS et avec les acteurs du territoire (via les URPS notamment). « 

bonhomme-blanc-3d-telephone-1560x1560Nous, kinésithérapeutes, devrons donc assurer nos soins, et pourrons nous reposer sur une instance territoriale.

Ainsi, n’hésitez pas à nous faire savoir tout dysfonctionnement dans vos interventions en établissement, afin que l’Ordre puisse appuyer vos démarches et défendre les soins pour nos patients.

06 29 47 35 90   /  04 70 47 51 83

cdo03@ordremk.fr    president.cdo03@ordremk.fr